Journal de bord d’une télétravailleuse novice

Photo d'un ordinateur portable avec une tasse de café

Nous l’appellerons Charlotte pour qu’elle puisse nous raconter au fil des semaines ses aventures dans le monde du télétravail en toute liberté. Cadre dans un grand groupe bancaire français, Charlotte, 39 ans, mère de 3 enfants, n’avait pas nécessairement pensé au télétravail…jusqu’à ce que son bureau déménage de la Défense vers une bourgade de la petite couronne. Cette rentrée n’est donc pas comme les autres : nouveau bureau mais aussi nouvelle organisation, avec une journée par semaine travaillée depuis la maison. Elle nous livre avec humour ses expériences et découvertes.

La semaine dernière, Charlotte entamait la dernière ligne droite avant son passage en télétravail : organiser un jour de présence commun avec tous les membres de l’équipe et rassurer son patron, un peu inquiet de ces changements. Le D-Day arrive enfin ! Mélange de fierté et de doutes, Charlotte prend ses marques dans son nouveau bureau à la maison.

Episode 3 : D-day

Lundi matin, 8h45 : les enfants sont déposés à l’école, je suis en jean-basket et je me dirige vers… mon bureau à pieds ! Le bonheur… Aujourd’hui est mon premier jour de télétravail.

Avant de commencer cette journée mémorable, j’appelle vite-fait une copine pour me vanter. Et puis je me retrouve seule chez moi, devant mon bureau, avec mon nouvel écran et mon chien pour seule compagnie. Ca y est nous y sommes ! Je me connecte tout de suite pour montrer que je suis disponible avant 9h, ce qui contraste avec mes horaires habituels : depuis le déménagement en petite couronne j’ai augmenté mon temps de trajet de 20 minutes et j’arrive péniblement au bureau à 9h35…

Ma première pensée va à mon patron, il m’énerve parfois mais au fond je l’aime bien. Je lui envoie donc un email pour lui dire bonjour et le rassurer : « Tout fonctionne bien ! ». Il me répond tout de suite par un message laconique qui ne dénote aucune inquiétude… mais je sais bien qu’au fond ça le rassure d’avoir de mes nouvelles !

Je me fais un petit café en lançant une machine à laver au passage et au boulot. Je commence alors une grande opération de tri et d’archivage d’emails pro que je n’arrive jamais à mener à bien au bureau – trop d’interruptions incessantes. Tant et si bien que lorsque je lève les yeux de l’écran … il est déjà 11h, il faudrait peut-être songer à avancer sur l’ambitieux plan de travail pour la journée que je m’étais préparé… Des pensées sombres me traversent : vais-je vraiment y arriver ? Et pour compléter le tableau, je n’ai rien à manger dans le frigo… Du calme ! Je me motive et j’avance à fonds la caisse ! A 11H45 je mets le point final à une réponse argumentée béton en 10 points pour le comité et je l’envoie en mettant mon patron en copie. En cliquant sur le bouton « Envoyer », je me sens tout à coup plus légère : « bah oui tu vois, tu es capable de travailler sans avoir tes collègues et ton patron pour te rappeler tes échéances » ! Et je sais qu’à quelques kilomètres de là, il y en a un qui est rassuré sur ma productivité…

A 13h je m’accorde une pause déjeuner en regardant les infos. Allez on s’y remet ! Malgré une grosse envie de m’assoupir, je me motive en songeant à mes enfants qui vont débarquer dans 2h45 à la maison : grosse pression ! Je passe un coup de fil aux équipes à l’étranger : ils ne savent pas que je suis chez moi et ne s’en rendent pas du tout compte. De mon côté, je fais comme si de rien n’était, cette situation m’amuse ! C’est une des premières fois que je peux avoir un échange de cette qualité avec mes collègues Outre-Manche : au lieu des 20 minutes que je leur aurais consacrées en open space (toujours gênant de parler au téléphone entourée de collègues qui discutent ou veulent se concentrer), la conversation dure 45 minutes. Dossiers de fonds mais aussi sujets plus informels, je découvre mes interlocuteurs habituels sous un autre jour.

16h30 déjà ! Les enfants vont arriver dans 10 min… sonnant le glas de ma journée de travail… du moins provisoirement… je reprendrai l’étude du dossier X ce soir.

20h30 : Apres avoir dîné avec mon mari en lui racontant ma journée, je me remets au travail avec sérénité. Je découvre un email de mon patron : il souhaite que je le représente à une réunion importante… lundi prochain – mon jour télétravaillé… car il sera en déplacement à l’étranger. Je me suis engagée à me rendre disponible pour ce genre d’obligations. Tant pis pour ma prochaine journée de télétravail.

22h30 : je referme le dossier X dont j’ai enfin fait le tour et je mets fin à ma première journée de télétravail, avec un sentiment d’accomplissement ! Je ne suis en revanche pas très sûre de savoir quand aura lieu la deuxième…

A suivre : Episode 4 : Organizator

 

Vous travaillez en mode flexibilité ? Vous souhaitez témoigner de bonnes pratiques dans votre entreprise ?
Votre témoignage nous intéresse !

>> Contactez-nous !

Restez informé

cd482dc6f9904e953de7f465b7c6ddd1yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy

Abonnez-vous à des notifications personnalisées

Vous recevrez les offres d'emplois correspondant à vos critères de recherche actuels.

Notifications via Email

Des notifications par emails vous seront adressées. S’abonner

 

Flux RSS personnalisé

Votre flux RSS personnalisé est ci-dessous, copiez l’adresse dans votre lecteur RSS. S’abonner